Suivez l’actualité comptable.

transition numérique

La transition numérique des PME

On enregistre près de 3,5 millions de petites et moyennes entreprises en France. Ces dernières représentent à elles seules 99,9% des entreprises du pays. Chose certaine, le virage de ces entreprises vers le numérique est quelque peu en retard et représente pour elles un grand défi. Le constat est clair : pour les PME, une redéfinition des stratégies d’investissement et de développement s’impose.
Les entreprises françaises s’équipent de plus en plus avec de nouveaux outils numériques, sans toutefois en maitriser leur usage. En voici quelques exemples :

  • Site web vitrine
  • Commerce électronique
  • Courriel
  • Publicité en ligne
  • Réseaux sociaux : Facebook, Twiter, Instagram, LinkedIn…

Le passage au numérique transforme les activités, les canaux d’acquisition et les moyens de communication des PME. Ces changements entraineront également de grands changements dans leur planification financière.

Le programme Transition numérique

En 2012, le gouvernement a lancé le programme Transition numérique ayant pour objectif de soutenir les petites et moyennes entreprises dans le développement de leurs activités numériques.  Ce programme met à leur disposition de la documentation, des formations et des consultants qui peuvent les aider à intégrer les technologies au sein de leurs entreprises.

Le rôle des experts-comptables dans la transition numérique

Les experts comptables accompagnent les PME dans l’élaboration de leur nouvelle planification financière. L’objectif est d’établir un plan qui permet l’intégration de ces nouvelles technologies au sein de votre entreprise. Quels sont les principaux avantages du virage vers le numérique :

  • Hausse de la visibilité
  • Augmentation de la productivité
  • Amélioration de l’accès à l’information
  • Optimisation des échanges et de la communication

Les experts comptables de Caquineau-Expertise vous aideront à établir un budget pour prévoir l’implémentation de ces nouveaux outils numériques afin de maximiser leur rentabilité dans votre entreprise. Ces changements sont essentiels pour répondre aux nouveaux besoins et habitudes de consommation de vos clients, mais aussi pour assurer votre compétitivité face aux autres entreprises.

 

Obtenir du financement

Obtenir du financement

L’obtention de financement est un des plus grands défis auxquels font face les petites et moyennes entreprises. Il s’agit d’un élément essentiel dès leur création, mais aussi tout au long de leur développement.  Quels sont les sources de financement dont vous disposez pour votre entreprise ?

Méthodes de financement conventionnelles

Emprunt : Le crédit bancaire est le type de financement le plus courant chez les entreprises. La banque met à votre disposition des fonds à court ou long terme selon votre demande. L’emprunt peut provenir d’une institution bancaire, mais aussi d’un prêteur privé.

Capitaux propres : Ils représentent l’argent que vous et vos partenaires – ou d’autres actionnaires – investissez dans l’entreprise.

Vous devrez trouver l’équilibre entre le financement par emprunt et le financement par capitaux propres afin d’assurer la solvabilité de votre entreprise.

Méthodes de financement alternatives

Les méthodes de financement conventionnelles ne sont pas toujours des avenues possibles. Heureusement, il existe d’autres manières de financer les activités de votre entreprise.

Subvention du gouvernement : Il existe plusieurs programmes de soutien offerts par le gouvernement pour développer les PME. Nos experts comptables pourront vous aider à préparer vos dossiers conformément aux règles.

Famille et amis : Vous pouvez également demander à votre famille et vos amis de vous faire un prêt pour obtenir rapidement des liquidités. L’avantage de recourir à vos proches est que ce type d’emprunt n’affecte pas votre pointage de crédit, et qu’il ne génère aucun frais de service.

Prêt participatif : Communément appelée le « crowdfunding », cette méthode consiste à promouvoir votre projet sur des sites à cet effet afin de collecter des fonds.

Planifiez votre financement avec nos experts comptables

Il existe de nombreuses possibilités pour obtenir du financement. Prenez rendez-vous avec nos experts comptables et nous évaluerons ensemble en détail toutes les possibilités de financement qui s’offrent à votre entreprise. Notre équipe sera en mesure de vous accompagner et de vous conseiller dans votre démarche d’obtention de financement. Planifiez votre demande de financement pour assurer son succès et celui du développement de votre entreprise.

Défis comptables

Quels sont les plus grands défis des petites et moyennes entreprises ?

Les fonds de roulement

Le flux de trésorerie fait partie des priorités des petites entreprises. Il est essentiel de générer des entrées de fonds pour pouvoir atteindre vos objectifs stratégiques. Une bonne gestion des fonds de roulement est donc essentielle pour assurer la pérennité de votre entreprise.

La conformité dès les livres comptables

La tenue des livres doit être conforme aux normes établies par le gouvernement. Cette étape présente un défi important pour les petites entreprises dont la comptabilité n’est pas effectuée par un professionnel qui maitrise l’ensemble des lois et règles comptables et fiscales. Leurs applications pourront vous donner du fil à retordre.

La gestion adéquate de la comptabilité

La tenue des livres comptables est un travail complexe qui demande beaucoup de rigueur. Assurer la comptabilité et la gestion de l’entreprise au quotidien représente un grand défi pour les dirigeants de petites entreprises. Il est difficile d’harmoniser toutes ces responsabilités.

L’obtention de financement

Il existe plusieurs solutions de financement offertes par les banques et les institutions gouvernementales. Cependant, ce n’est pas toujours facile pour les petites et moyennes d’y avoir accès. Il existe également un alternative à ce type de financement : «le crowdfunding». Il s’agit de recourir à l’aide monétaire de la communauté pour obtenir des fonds pour votre entreprise. L’obtention du financement est toutefois essentielle pour l’entreprise qui souhaite développer davantage ses activités. L’obtention de fonds représente donc tout un défi !

Comment surmonter ces grands défis ?

Il n’est pas essentiel de demander l’aide d’un professionnel pour vous supporter dans votre comptabilité, mais c’est une décision qui vous permettra de vous consacrer davantage à votre cœur d’activité. Vous pourrez profiter de l’expertise comptable de l’équipe de Caquineau-Expertise pour vous aider à surmonter vos plus grands défis d’entreprises. Notre cabinet comptable se spécialise dans l’accompagnement des petites et moyennes entreprises. Nous comprenons vos besoins particuliers et nous adaptons nos services comptables en fonction de ceux-ci.

audit comptable

Le rôle de l’audit comptable dans votre entreprise

L’audit comptable est un processus d’analyse critique effectué par un commissaire aux comptes. L’entreprise se soumettant à un audit doit faire appel à un professionnel externe afin de s’assurer que l’analyse soit objective.

Mesurer vos résultats

L’audit consiste à déterminer si la tenue des livres comptables a été faite rigoureusement par l’entreprise. Le commissaire aux comptes veille à ce que les informations comptables qui sont fournies soient exactes.  L’audit comptable vous permettra d’avoir une vision globale de vos résultats. Vous pourrez les comptabiliser dans des tableaux de bord pour ensuite pouvoir en tirer des conclusions par rapport à vos objectifs. Le commissaire aux comptes doit aussi vérifier que les règles comptables et fiscales ont bien été respectées par l’entreprise, car la conformité est essentielle.

Contrôler vos résultats

Une fois que vous aurez l’heure juste sur la solvabilité de votre entreprise vous serez en mesure d’évaluer les facteurs et les actions que vous avez entrepris qui ont menées à ces résultats. L’audit sert donc à déterminer les éléments problématiques et les éléments les plus performants.

Par la suite, le commissaire aux comptes pourra vous soumettre des propositions quant aux alternatives les plus efficaces à entreprendre pour améliorer la viabilité de votre entreprise.  Ce qui vous permettra ensuite de mettre en place des procédures de contrôle dans tous les départements.

Planifier vos résultats

À la lumière des informations fournies par l’audit comptable, vous pourrez mettre en place des mesures pour assurer la pérennité de votre entreprise. Également, vous pourrez revoir votre stratégie d’investissement et vos processus de gestion. L’audit contribue à la conception d’une structure efficiente.

Parmi les multiples façons d’évaluer la situation de votre entreprise, l’audit est certainement l’un des plus utiles. Ce processus permet donc à l’entreprise de :

  • Rencontrer ses obligations légales
  • Avoir une vision globale de la situation financière de l’entreprise
  • Améliorer les processus de gestion
Réduire le seuil de rentabilité entreprise

Comment réduire le seuil de rentabilité de votre entreprise ?

Vous êtes propriétaire d’une entreprise et aimeriez augmenter votre marge de profit ? La hausse de revenus n’est pas la seule solution envisageable : pensez d’abord à réduire le seuil de rentabilité de votre entreprise.

Qu’est-ce que le seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité, ou point mort, équivaut au chiffre d’affaires nécessaire pour couvrir les frais variables et les frais fixes au cours d’une période donnée (généralement calculé pour une année). Selon l’industrie, le seuil de rentabilité peut être défini en euros — ou toute autre monnaie —, en unités ou en temps.

La formule pour calculer le seuil de rentabilité d’un produit est la suivante : [total des coûts fixes] / [marge sur coûts variables pour un produit]. Le chiffre obtenu indiquera le nombre d’unités d’un produit qu’une entreprise doit vendre pour atteindre son seuil de rentabilité.

Par exemple, si les coûts fixes d’une entreprise sont de 240 000 € par année, que les coûts variables (production, matériaux, etc.) sont de 4 € par produit, et que le prix de vente moyen de ce produit est de 10 € (marge de 6 €, ou de 60 % du prix de vente) :

  • le seuil de rentabilité en unités vendues sera de 40 000 ;
  • le seuil de rentabilité en euros sera de 400 000 €.

L’entreprise génèrera donc un profit dès qu’elle aura vendu plus de 40 000 unités, c’est-à-dire lorsqu’elle aura dépassé les 400 000 € de chiffre d’affaires.

Réduire le seuil de rentabilité de votre entreprise : deux solutions

La solution la plus « simple » pour réduire le seuil de rentabilité est la diminution des coûts fixes. Vous pouvez également réduire le seuil de rentabilité de votre entreprise en augmentant la marge de profit par unité. Cette option est possible en réduisant les coûts variables associés à un produit. Par exemple, si un fabricant automobile arrivait à réduire le coût de chaque pièce, il augmenterait sa marge de profit sur chaque voiture vendue et arriverait par le fait même à réduire le seuil de rentabilité de l’entreprise.

Vous aimeriez réduire le seuil de rentabilité de votre entreprise et augmenter votre marge de profit ? Contactez-nous et nos experts comptables sauront évaluer votre entreprise et vous donner des conseils adaptés à vos besoins.

Tenue de livres en PME

4 conseils pour la tenue de livres en PME

À moins d’être comptable ou d’être passionné par les chiffres, il y a fort à parier que la tenue de livres n’est pas votre activité préférée. Quoi qu’il en soit, la tenue de livres est essentielle pour éviter des erreurs de comptabilité qui pourraient vous coûter cher.

Voici quatre conseils à mettre en pratique pour vous faciliter la vie lors de la déclaration d’impôts de votre société… et pour faciliter le travail de vos comptables !

1.   Consignez vos dépenses

Une rigoureuse gestion des reçus est nécessaire pour consigner l’ensemble de vos dépenses d’entreprise. Cela vous permettra notamment de bénéficier de réductions fiscales intéressantes.

Une façon simple de consigner vos dépenses de société est de tout payer avec la carte bancaire de l’entreprise : vous pourrez consulter l’ensemble des dépenses sur les relevés à la fin de chaque mois.

2.   Enregistrez vos dépôts

Que vous enregistriez vos dépôts de façon manuelle, dans un fichier Excel ou par le biais d’un logiciel dédié, soyez constant et n’en oubliez pas une ! Chaque montant déposé dans le compte de votre société doit être justifiable — qu’il s’agisse d’un prêt, de revenus de ventes ou d’injection d’argent personnel. Sans cela, vous pourriez avoir à payer de l’impôt sur des montants qui ne correspondent pas à des revenus.

3.   Prévoyez un coussin pour la TVA

Vous savez qu’à un moment, vous devrez rembourser à l’État un montant lié à la TVA que vous avez perçue lors de vos ventes. Notre conseil pour faciliter la tenue de livres en PME ? Mettez systématiquement de l’argent de côté pour éviter de ne pas être en mesure de payer à temps. Cela vous évitera de payer des intérêts ou des pénalités dues à des retards de paiement.

4.   Le recouvrement : une priorité !

Les factures en retard ou impayées peuvent faire mal à votre trésorerie. Affectez quelqu’un au recouvrement de ces factures, ou bien faites-le vous-même. Mettez en place un processus pour tout retard de paiement : renvoyez la facture et appelez la personne ou l’entreprise en défaut de paiement. Chaque jour qui passe, l’argent qui vous est dû n’est pas disponible.

La tenue de livres de votre PME n’est pas suffisamment rigoureuse ? N’hésitez pas à communiquer avec nos experts : ils se feront un plaisir de vous aider avec votre comptabilité d’entreprise.